Le saviez-vous ?

La bonneterie leuzoise connaît une période de prospérité à partir de 1840.
 C'est à cette époque que quelques fabricants se spécialisent dans la
 fabrication des "gilets de chasse". Ils se caractérisent par : "un devant en
 tricot à côtes très serré avec noppes faites au chevalet et formant le dessin
 en couleur ; le dos et les manches en côte anglaise tricotée en une seule
 couleur avec début de travail en côte perlée chevalée.
Le tricot qui constitue le devant de ces gilets est remarquable de serré et de
 dessin et on reste confondu devant la somme de travail demandé pour arriver à
 faire ce liage difficile" et on imagine aisément quel travail représentait pour
 un ouvrier la disposition sur les aiguilles de son métier des fils de
 différentes couleurs qui constitueront une rangée !
Ces gilets sont pourvus de boutons de plomb parce que les clients apprécient
 ce genre d'article à leur poids.
Ces gilets ont la réputation d'être inusables et sont portés durant toute une
 vie ! Comme finalement le tricot s'use quand même parfois au coude, il existe
 dans le commerce des manches de rechange.
En 1880, la firme Charles BERTOUILLE (prédécesseur de la firme FONTAINE) est
 parmi  les toutes premières à travailler pour l'exportation et se spécialise
 pour cela dans le gilet de très grand luxe fait de très belle matière, doublé
 de peau de chamois et cousu uniquement avec de la soie naturelle. Ses seuls
 concurrents sont les Ecossais et deux firmes installées à Vienne...

Bien amicalement ! Rendez-vous en septembre !


Quizz du mois d'août

 
Le quizz du moi d'août est terminé...
Vous retrouverez les bonnes définititions des termes de bonneterie au bas du formulaire...
Merci d'avoir joué avec nous ]. Le dernier quizz étant toujous d'actualité, n'hésitez pas à y participer. A bientôt.

   
talon    



   
grain d'orge   


   
cloison    


   
bourrelet    


   
interlock    


   
maille chargée   


   
lit d'aiguilles   


   
porte-came   


   
matelas    


   
scie à ruban   


   
Bonnes définitions   

Correction du quiz du mois d'août

talon : partie saillante d'une aiguille dépassant la fonture d'un métier à tricoter dans laquelle elle est insérée.

grain d'orge : tricot à base de mailles retournées (variante du point de riz)

cloison : lame de métal séparant 2 aiguilles sur un métier à tricoter.

bourrelet : c'est une combinaison de côtes 1/1 et de tricot uni sur une fonture. Il résulte du déséquilibre entre le

nombre de mailles tricotées  par les aiguilles avant et les aiguilles arrière. 
(Ex. : les aiguilles avant tricotent 6 mailles et à l'arrière 2.)
Il est utilisé pour des bords, des garnitures ou, par exemple, à la taille pour ménager le
passage d'un cordon ou d'un élastique.

interlock : tricot indémaillable présentant des mailles endroit sur chaque face.

maille chargée : la côte anglaise fait partie des mailles chargées. La maille
chargée résulte d'une ou plusieurs boucles superposées abattues sur une maille avant de
tricoter sur celle-ci dans la même rangée.

lit d'aiguilles : autre nom de la fonture

porte-came : élément supportant les cames qui actionnent les aiguilles.

matelas : épaisseur de tricots où l'on pose les gabarits des patrons en vue de la coupe.

scie à ruban : machine pour découper des grandes quantités de tricots et,
aussi, outil destiné à découper précisément les accessoires (poches, pattes, bords côtes...)

   
Etapes :  1  2  
 
        Suivant >
  
   
   
   
 

 
La Balade Bonnetière est une initiative soutenue par Le Service de l’Education Permanente du Ministère de la Culture de la Communauté Française de Belgique, Les Journées du Patrimoine de la Région Wallonne, L'A.S.B.L Prométhéa, Dherte S.A., La Fondation Spes, Made in Leuze et Wavenet S.P.R.L
Connexion
FREN