Saviez-vous que ?

Le travail sur fine jauge est très délicat ; il demande beaucoup d'attention et
fatigue énormément les yeux car les aiguilles sont très nombreuses et très
fines !
A la fin du XIXe siècle, le travail sur fine jauge rapporte de 40 à 60 francs
par semaine alors que  le salaire des autres professions ne dépasse pas 36
francs.
Pour se faire une idée, en 1860, la viande coûte 98 centimes le kg ; la bière
se paie 8,40 F l'hectolitre et le sel 26 centimes du kg. Le lait : 12 centimes
le litre, le beurre 2,20 F le kg. Un essuie-main vaut 42 centimes, une chemise
2,70 F et une paire de chaussettes 75 centimes.


Quizz de mars 2005

 
Le formulaire du mois de mars 2005 a expiré...
Les bonnes définitions sont reprises sous le questionnaire
Merci d'avoir joué avec nous...   
N'hésitez pas à répondre à notre questionnaire du mois d'avril.
   
Numéro métrique (Nm)   



   
oeillet   



   
mérinos   



   
piéteuse    



   
guêtre   


   
cardère    



   
jauge    


   
Lifado    


   
patronnière    



   
chevalée    



   
Nm (numéro métrique) : valeur numérique qui définit la finesse d'un fil en indiquant le nombre de km de fil contenu dans 1 kg. Nm 1/14 signifie qu'il faut dévider 14 000 m de fil pour atteindre 1 kg. Plus le numéro exprimé est grand, plus le fil sera fin. Par exemple, le Lurex peut atteindre la finesse de 1/100 !   
Un oeillet est un petit trou pratiqué dans un organe de machine pour le passage du fil.   
Mérinos : laine de mouton élevé dans des zones à climat tempéré, principalement en Australie et en Afrique du Sud. En France on distingue le mérinos de Rambouillet et le mérinos d'Arles. Venant d'Australie, la "superfine" ou "wool mérinos" est légère et gonflante malgré sa finesse.   
La piéteuse est une ouvrière faisant le pied d'une chaussette. (Et aussi la machine à faire les pieds.)   
La guêtre est un tube de tricot couvrant la jambe de la cheville au genou ou à mi-cuisse, porté principalement par les danseurs lors des répétitions ou exercices afin de garder les muscles au chaud.   
La cardère est le chardon qui, une fois séché, était utilisé pour le grattage des tissus en laine jusque dans les années 50. Actuellement, les techniques nouvelles ont supplanté cette manière d'opérer le grattage.   
La jauge est une unité de référence désignant l'écartement des aiguilles sur la fonture. Plus le numéro de la jauge est petit, plus grosse est la maille. La jauge 3 tricote les gros pulls en coton tandis que la jauge 12 reste en vogue pour les fins jerseys. Il existe en Angleterre des machines de la jauge 1,5 pour imiter les gros tricots main.   
Lifado : marque d'une machine à tricoter la maille retournée. Elle ne produit que du jersey et du point mousse.   
La patronnière est la femme traçant les marques du patron sur le tricot. Cette opération peut être réalisée manuellement par un personnel qualifié ou par un traceur informatisé. Celui-ci produit la gradation sur la table à digitaliser.   
La chevalée est une sorte de maille d'un tricot.   
    
 
        Valider >
  
   
   
   
 

 
La Balade Bonnetière est une initiative soutenue par Le Service de l’Education Permanente du Ministère de la Culture de la Communauté Française de Belgique, Les Journées du Patrimoine de la Région Wallonne, L'A.S.B.L Prométhéa, Dherte S.A., La Fondation Spes, Made in Leuze et Wavenet S.P.R.L
Connexion
FREN